Berger et son troupeau dans le désert

Le relation entre le pastoralisme et la gestion du foncier, une question cruciale à l’échelle globale!

Au travers d’une étude récente, assortie d’un ensemble de préconisations techniques :

FOOD AND AGRICULTURE ORGANIZATION OF THE UNITED NATIONS (2016), «Improving governance of pastoral lands. Implementing the Voluntary Guidelines on the Responsible Governance of Tenure of Land, Fisheries and Forests in the Context of National Food Security », Rome, 2016, 139 p., disponible en ligne dans son intégralité par ici (et par ici pour le communiqué de presse en français),

la FAO met en avant l’importance de la reconnaissance et de la sécurisation des modalités de gestion traditionnelles et coutumières des espaces pastoraux  de par le monde afin de garantir le maintien de l’économie pastorale, la sécurité alimentaire et la préservation des espaces pastoraux, sièges de ressources alimentaires et naturelles vulnérables.

La couverture du rapport de la FAO (2016)
La couverture du rapport de la FAO (2016)

Les systèmes et les styles de vie pastoraux sont mis en avant pour leur flexibilité et pour leur résilience. Les rédacteurs de l’étude soulignent également la forte dépendance entre ces capacités d’adaptation et les droits d’accès au foncier dont les communautés pastorales disposent historiquement, mais qui peuvent s’avérer conflictuels.

Ainsi :

  • Améliorer la connaissance mutuelle entre éleveurs & pouvoirs publics ainsi que la connaissance relative aux savoirs locaux ;
  • Reconnaître les droits d’usage et la gestion traditionnelle de l’espace et des ressources ;
  • Garantir les droits fonciers adéquats aux communautés pastorales pour garantir la sécurité alimentaire et la préservation des paysages pastoraux de par le monde …

Sont identifiés comme autant de voies à emprunter pour une gouvernance durable des espaces pastoraux.

L’importance du lien entre gestion du foncier et pastoralisme est ainsi réaffirmée à l’échelle internationale.

De par ses questionnements sur les dispositifs publics et sur la gestion collective d’un foncier à vocation essentiellement pastorale, le programme AFPYR s’inscrit donc dans une réflexion globale qui engage la société dans son ensemble!

Pour aller plus loin sur la question des droits d’usage sur le massif pyrénéen, voir :

LAZARO L. et C. EYCHENNE (2017). Adaptabilité et vulnérabilité des droits d’usage sur les estives pyrénéennes : nouvelles logiques d’action et nouveaux enjeux sur les communs pastoraux.  [En ligne]: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01627126/document

Crédits photographiques : Image à la Une, Berger et son troupeau dans le désert par Sneaky’s Dream, Creative Commons CC-BY

 

Cite this article as : Lucie Lazaro, "Le relation entre le pastoralisme et la gestion du foncier, une question cruciale à l’échelle globale!," in Le Blog du Programme AFPYR, 6 décembre 2016, https://afpyr.hypotheses.org/222.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *